You are here est une uchronie. Des monuments se retrouvent déterritorialisés dans une nature disproportionnée et sauvage… un monde post-humain. Ces monuments, à la fois emblèmes et symboles culturels, politiques, territoriaux, fourmillent d’histoires et témoignent de notre Histoire, interrogeant le sens de la trace chère à l’homme autant que la loi de l’impermanence chère à la nature.

Laisser une trace. De son passage et de sa suprématie sur Terre, préoccupation majeure de l’être humain ou manière d’exorciser sa finitude ? À l’aube de ce que les biologistes nomment la 6eme extinction massive des espèces, notre civilisation, anxieuse, se pose la question de son devenir. L’obsession de laisser une trace est probablement plus forte que jamais. Ces miniatures en plastique, en céramique ou en métal, jouets pour enfants ou souvenirs pour touristes-collectionneurs deviennent ici des installations dans des lieux vierges, bruts, essentiels. À cette échelle, une plante devient une forêt, un morceau de glace devient un iceberg, et inversement une chute d’eau majestueuse un vulgaire crachotis. Si ces instants imaginaires relèvent du minuscule et de l’anecdotique, la mise en scène des monuments dans ces espaces intouchés provoquent chez le regardeur un décalage anachronique, et par anthropomorphisme, invitent à interroger notre réalité, nos repères et nos vies.

Déserts et calmes, les monuments obsolètes posent pour moi la question de la matérialité des choses, mieux du matérialisme. Le monument abandonné confronte le spectateur à l’éphémérité de notre civilisation, à la vacuité de notre consumérisme effréné, plus encore, à l’expérience de la dépossession. Ces ruines imaginaires sont un peu les Vanités de notre époque, ils évoquent un désir d’immortalité, le refus de la mort, le tragique et le désespoir de la condition humaine. Ils deviennent des memento mori dont les lieux naturels sauvages sont les héros, témoins malicieux de notre déclin… Témoins du XXIe siècle, sommes-nous aujourd’hui les monuments d’un monde qui a peur de disparaître ?