Container. Pompe à essence. Phare. Objets. L’homme crée, ne cesse de créer des objets, des bâtiments, des murs, à son image, à celle de ses besoins, tout au moins à celle de ses croyances.

Obsolètes, abandonnés, toujours fonctionnels, ces objets trouvés semblent sortir de nulle part. C’est le « nulle part » si particulier de l’Islande : une île mouvante où le temps semble s’être arrêté…. L’impact de l’homme y est minime, la géographie dicte alors son histoire. La nature est brute, la terre vivante, les éléments puissants.

Lorsque ces objets « sortent » de leur contexte utilitaire, tels des reliques ou des mausolées d’une civilisation fantôme, lorsqu’ils retrouvent isolés, dans l’espace, dans le temps, de toute culture humaine adjacente, quand seul le climat et la nature leur offre un compagnonnage aussi sommaire qu’absolu, que reste-t-il ?