Cette série est un travail au long cours qui ne répond pas à une logique systémique mais relève de la recherche poétique. Je cultive en effet un goût particulier pour la mise en perspective de sujets, objets, lieux, éléments qui se répondent par jeu d’esprit, de miroirs, rapprochements symboliques ou formels.

Sujet, objet, fond, forme, utile, superflu, possible, impossible, réel, virtuel, ordre, chaos, art, science, intellect, émotion, visible, invisible, être, ne pas être… Tout est dualité. La concordance est cet art de la communion duelle, qui me permet de créer du sens par la confrontation hétéroclite, la juxtaposition de mêmes ou de contraires, la création d’une symétrie qui met en exergue les polarités, et qui du même coup abolit ces différences par unification cognitive. Dualité, Diversité, Unité.

Chaque dyptique ou triptyque se présente ainsi comme une équation à résoudre. Qu’est-ce qu’il y a à voir ? Problème de logique, avant/après, simple parallèle associatif de formes ou de couleurs, la série est à la fois une invitation au plaisir des yeux, et au jeu de l’abstraction. Des opposés aux pendants, la concordance établit un mariage poétique entre les images, et nourrit le sourire intérieur que l’observation du monde permet de cultiver.